1

Coup d’œil sur une salle à manger qui s’habille de couleur bambou, ocre délicat et décorations moutardes. Coup d’œil sur ce que l’œil croit voir mais qui en réalité n’existe pas…

14

17

Coup d’œil sur une grande pièce rectangulaire qui a été rétrécie pour faire place à un petit compartiment fermé par quatre portes coulissantes, qui accueille une cuisine aux volumes intéressants, pour laisser le premier rôle à une élégante salle à manger entièrement vêtue de lumière. Une lumière qu’il fallait absolument capturer car les seules fenêtres présentent dans ce projet sont du côté cuisine, et qu’elles disparaissent quand les portes coulissantes se ferment pour la camoufler.

22

23

Premier pas vers la lumière qui a donné le « la » à la décoration des cloisons au dessin à peine accentué, souligné par un discret jeu de zones d’ombres, la couleur. Elle a envahit tous les murs de grands panneaux ocres, de frises et d’élément de décoration façon « grotesque » inspirés du XVIIIème siècle, qui s’inspirait lui même de l’antiquité romaine remise au goût du jour par la découverte des restes de Pompéi. Puis fantaisie à volonté! Encore des frises et des décoration façon « grotesque » pour la véritable niche et pour celle qui en réalité n’existe que dans la fantaisie du pinceau. Un pinceau qui pousse la fantaisie jusqu’à la création d’une fenêtre ouverte sur le parc. Et oui tout n’est qu’illusion dans cette pièce où de vrai il n’y a que deux portes et une niche.

Avignon, Carpentras, Vaucluse, Luberon, Provence,  l'isle sur la sorgue, Artiste peintre décorateur, tompe l'oeil, peinture décorative, décoration d'intérieur, décoration d'événement, peinture murale, fresque, faux bois, faux marbre, meuble patiné, esprit Gustavien, boudoir, Marie-Antoinette, mariage, peinture sur tissu, Atelier, création, objet de décoration